En pleine réforme du bac, on signe la fin des filières générales (S, L et ES) et l’arrivée de nouvelles matières dans le socle commun pour nos ados.  Ce tronc commun est composé de différentes matières comme le français, la philosophie, deux langues vivantes, l’histoire-géographie, le sport et une toute nouvelle discipline instaurée par notre ministre Jean-Michel Blanquer : humanités numériques et scientifiques. C’est flou pour vous ? On vous explique :

Qu’est-ce que la matière « Humanités scientifiques et numériques ? »

La notion d’“Humanités scientifiques et numériques” n’existait pas vraiment avant l’annonce de l’enseignement de cette matière au bac. Nous avons donc déniché sur internet une définition de l’humanité numérique :

“Les humanités numériques sont un domaine de recherche, d’enseignement et d’ingénierie au croisement de l’informatique et des arts, lettres, sciences humaines et sciences sociales. »

Elles se caractérisaient alors par des méthodes et pratiques d’utilisation d’outils numériques en sciences humaines et sociales, ainsi que par la volonté de la société de prendre en compte les nouveaux contenus, nouveaux médias numériques.

Mais concrètement, quels seront les contenus des cours ? Deux grandes parties se distinguent :
Une première partie sera réservée à la compréhension des évolutions et transformations scientifiques et technologiques majeurs qui ont eu lieu au cours du siècle dernier, et une deuxième partie qui sera beaucoup plus pratique. Chaque élève se verra bénéficier d’enseignements qui lui permettront de rendre compte du lien entre les acteurs réels (Organisme, Entreprise, Personne) et leurs représentations virtuelles en se formant au développement web et aux codes informatiques. A l’issu de ces cours, il sera capable de maîtriser les démarches en ligne courantes, mais aussi d’acquérir les connaissances nécessaires aux bons usages des réseaux sociaux qui font partie intégrante de leur quotidien mais surtout, il sera sensibilisé à la cybersécurité (ce qui est loin d’être le cas aujourd’hui).

Quel intérêt d’enseigner la matière Humanités scientifiques et numériques ?

L’enseignement des humanités scientifiques et numériques poursuit plusieurs objectifs. Dans un monde ultra connecté, les élèves ont besoin d’un part d’être familiarisé dès le lycée avec les nouvelles technologies et les outils web. Mais surtout, ils ont besoin de d’être initié aux bonnes pratiques ainsi qu’à la législation en vigueur. Au programme sensibilisation à la vie privé et propriété intellectuelle, en passant par la cybersécurité… le web n’aura plus de secret pour eux.

Qui va l’enseigner ?

Une question subsiste : Qui va pouvoir enseigner un tel programme ? Car aujourd’hui, un seul professeur n’a pas les connaissances nécessaires pour enseigner ce vaste programme.

N’ayant pas trouvé d’informations officielles, nous sommes allés enquêter auprès d’élèves de première de plusieurs lycées différents, et à environ 95%, formés pendant l’été, ce sont les professeurs de SVT et de technologie qui enseignent ces cours.

 

Stage de remise à niveau : l’atout pour bien préparer la rentrée scolaire !

L’heure des vacances d’été a sonné, place à de multiples activités et à de longs moments de farniente pour vos enfants ! Toutefois qui dit congés dit aussi occasion idéale pour faire un stage de remise à niveau dans une ou plusieurs matières afin de...

Retour à l’école : aider son enfant à bien terminer l’année scolaire

Si l’école à la maison n’a pas forcément été simple pour tout le monde, reprendre le chemin de l’école après plusieurs semaines de confinement n’a peut-être pas été facile à intégrer non plus pour votre enfant et c’est normal ! Vous ne savez pas quoi...

Parcoursup : quels recours en cas de voeux refusés ?

Le 19 mai dernier, au terme d’une trèèès longue attente,  650 000 élèves de terminale ,ont enfin eu une réponse concernant leurs vœux sur Parcoursup. Si certains ont sauté de joie à l’annonce de leur admission dans la formation qu’ils convoitaient...